Témoignage

Jean-Marc à testé le CrossFit

Jean-Marc : « le CrossFit m’a permis de surmonter mon Syndrôme du défilé thoraco brachial »

Jean Marc, chez Burpees depuis 2017, avait des douleurs insupportables et perdait peu à peu l’usage de son corps, ne supportant tout cela qu’à coup d’antidouleurs. Après une réadaptation fonctionnelle, il a rejoint notre salle de sport à Tours Nord pour continuer le travail effectué. Il vous raconte son chemin et comment le sport l’a aidé à se soigner.

“A l’origine, je me suis fait diagnostiquer un Syndrome du Défilé Thoraco Brachial (SDTB) après près de deux années de recherche et une prise de médicaments très importante pour me permettre de gérer ou plutôt de masquer mes douleurs. La solution radicale est d’enlever la première côte, mais vu mon âge, l’option est à exclure !

Je me suis fait diagnostiquer un Syndrome du Défilé Thoraco Brachial après près de deux années de recherche et une prise de médicaments très importante

Moniteur auto et moto (oui oui, j’ai fait passer le permis à Cédric !!!) je passe beaucoup de temps assis dans une voiture et j’ai adopté de mauvaises postures. Les douleurs commencent à apparaître au bout des doigts.
Ancien judoka avec pas mal d’entorses cervicales à mon actif, une première piste est posée. Motard, les médecins pensent de suite au canal carpien, mais non. Ensuite, les douleurs remontent dans les bras puis la nuque et enfin dans tout le haut du torse. A ce moment-là, il m’est compliqué de me laver les cheveux pour donner une image du handicap que cela pouvait occasionner.
A ce moment-là, il m’est compliqué de me laver les cheveux…

En 2012, le diagnostic du SDTB est enfin posé. Je tente un protocole chez un kiné sans succès. Aux grès de mes balades entre les divers services des hôpitaux, je finis par rencontrer le docteur Borie (nouvelle adhérente chez Burpees / MJ en force !) qui me fait intégrer un centre de réadaptation fonctionnelle basée sur la pratique du sport, kiné et ergothérapie. Ce protocole d’un mois en hôpital a bien fonctionné mais hélas à la sortie, la motivation pour faire du sport a diminuée de manière progressive. Je me suis finalement mis à la course à pied, jusqu’au marathon mais, cela était insuffisant pour mes problèmes d’épaules.

En 2017, Cédric (coach Burpees) vient s’inscrire dans l’auto-école où je bossais et comme il n’était pas « mauvais », nous avons parlé d’autre chose et notamment de son métier. Forcément, je lui parle de mes problèmes et il me propose de venir tester le CrossFit, que cela semble être en lien avec mon protocole hospitalier.

Il me propose de venir tester le CrossFit, que cela semble être en lien avec mon protocole hospitalier

Je suis donc venu tester après mes vacances d’été, où les douleurs étaient revenues et vraiment présentes. En trois semaines, à raison de 2/3 WoD par semaine, les douleurs avaient déjà baissé de manière significative.
Depuis, je viens entre 3 et 5 fois par semaine. Ma nouvelle activité professionnelle m’amène à me déplacer mais je trouve souvent une box pour mes WoD du soir.
Bilan après 1 an 1/2, les douleurs sont presque inexistantes, je ne prends plus aucun médicament sauf l’endorphine d’après WoD ! Putain qu’est-ce qu’elle est bonne… Une belle cicatrice sur le tibia après une rencontre un peu trop amicale avec une box. Ma mobilité d’épaules est de mieux en mieux (enfin moi je trouve) même si c’est toujours une catastrophe, mais j’y travaille. Je sais que ne vais jamais faire d’OHS à 100kg mais qu’importe, j’arrive à me laver les cheveux à l’aise !!!
Bilan après 1 an 1/2, les douleurs sont presque inexistantes, je ne prends plus aucun médicament sauf l’endorphine d’après WoD !
Ah si, un autre truc fou, j’avais une autre addiction à la cigarette, et bien je ne l’ai plus !!!!!!!
Bref merci Cédric pour cette superbe découverte. Merci à toute l’équipe pour votre écoute et la prise en compte de chacun. Aujourd’hui je me sens mieux tout court, dans ma vie perso, pro et à la box où on se sent toujours super bien !”
Jean Marc est un autre exemple flagrant que le CrossFit, bien encadré et adapté, peut vous permettre de reprendre votre corps en main et de retrouver la motivation de vous en servir.
Merci Jean Marc.
Jean-Marc : « le CrossFit m’a permis de surmonter mon Syndrôme du défilé thoraco brachial »